La différence entre les liens externes et les liens internes en SEO

Auparavant, les résultats des requêtes sur les moteurs de recherche ont été basés sur le contenu des sites. Aujourd’hui, la situation a évolué, et ils sont axés sur bons nombres de critères comme les liens externes et internes. Particulièrement pour Google, la qualité de ces derniers est primordiale.

Les liens internes : De quoi s’agit-il ?

Les liens internes concernent les redirections des URLS qui se trouvent sur un même site. Ils favorisent la navigation dans ce dernier tout en optimisant son indexation par le moteur de recherche. En effet, les visiteurs se retrouveront facilement sur tous les articles proposés grâce à une bonne structuration des contenus. Cet effort permet de gagner un meilleur positionnement sur les pages de résultats.

Afin de proposer une bonne hiérarchie, il faut commencer par la page d’accueil. C’est le portail du site, où l’internaute peut avoir un aperçu généralisé sur tout ce qui est proposé dans l’interface. Les grandes divisions de celle-ci y sont présentées. Étape par étape, les visiteurs sont orientés vers les différentes sous-catégories.

Les liens à intégrer doivent être descendants ou ascendants progressivement. Ils servent de pont pour les lecteurs lors de leur navigation. En d’autres termes, ils font office de chemins d’accès dans un site. Aussi, ils sont à intégrer subtilement dans le contenu pour pouvoir rester dans le vif du sujet.

Chaque page du site doit être atteinte à deux clics maximum en partant de la page d’accueil. Au-delà de ce nombre, l’accessibilité de certains contenus est fragilisée.

Spécialement sur WordPress, il existe trois stratégies pour intégrer les liens internes. Le maillage en silo joint les contenus qui abordent un même sujet. Souvent employé avec des landing pages, des liens sémantiques relient les articles.

Concernant un lien interne aléatoire, aucune logique n’est déterminée au préalable. D’ailleurs, c’est la méthode la plus fréquente utilisée par les sites. Toutes les catégories de ces derniers peuvent être indexées à partir de ce moyen. Cependant, il est possible qu’il n’y ait pas de logique dans les liens. Cela peut entraîner une confusion au moteur de recherche, et avoir un effet négatif sur le classement.

Le netlinking est l’idéal pour améliorer la visibilité de la page d’accueil d’un site. C’est une stratégie inspirée d’un arbre. La page d’accueil en est le tronc, les branches correspondent aux catégories, et les ramures aux sous-catégories.

Les liens externes : Qu’est-ce que c’est ?

Également appelés liens entrants ou backlinks, il s’agit des liens qui se trouvent sur d’autres sites. Ils atterrissent sur le contenu d’un autre. Toutefois, il faut que la page de connexion ait une forte notoriété pour que l’interaction produise de bons résultats. Dans ce cas, le site pointé reçoit une valeur ajoutée, et son classement dans les SERP est amélioré.

Les emplacements des liens tiennent un grand rôle pour favoriser l’indexation de la page. Outre cette position, il faut qu’ils soient intégrés de manière naturelle. Leur subtilité dans l’article reflète la pertinence de ce dernier. À part les lecteurs, les moteurs de recherche y accordent aussi une grande importance.

Par ailleurs, il devrait y avoir une liaison entre les deux contenus afin de justifier leur correspondance. Le domaine d’activité et la similarité du thème sont particulièrement à voir de près pour la pertinence du site.

En outre, le Guest blogging commence à gagner de l’ampleur sur Internet. Il consiste à rédiger un texte sur une autre interface de manière à rediriger les internautes vers le site principal. En d’autres termes, c’est la promotion externe de son propre contenu. Cependant, il faut être vigilant sur la concordance du site d’accueil. En effet, Google pénalise ceux qui ne font que du Guest blogging.

Afin d’inciter les liens externes à pointer sur un contenu, il est impératif que ce dernier soit d’excellente qualité. L’article doit contenir le plus d’informations possibles, et faire au moins 1 000 mots. Sa structuration et son originalité sont également déterminantes. Surtout, il faut veiller à fournir un texte unique et original.

D’autres techniques comme l’exploitation des liens brisés permettent de gagner des backlinks. Elles sont souvent présentes sur les pages qui proposent un grand nombre de liens sortants. Si la thématique abordée correspond au contenu à promouvoir, il est possible de prendre contact avec le site. Ce dernier pourra accepter de remplacer les liens brisés par le nouveau. Les outils comme LinkMiner ou Check My Links offrent la possibilité de détecter ces URLs défaillants.

Comparaison entre un lien interne et externe

La différence entre un lien interne et externe réside dans la page indexée. Dans le premier cas, le maillage pointe vers une autre page d’un même site. Pourtant, pour le second, le contenu pointé se trouve sur un tout autre domaine. Par ailleurs, il faut que les articles aient un rapport, notamment sur le sujet abordé.

Les liens externes sont vus par les internautes comme des recommandations. Le site qui propose un lien doit avoir une interaction avec celui de destination. Cela permet de justifier la pertinence des deux URLs.

D’un point de vue SEO, le backlink est plus apprécié par les robots d’indexation. En effet, les contenus efficients sont les seuls à profiter des liens entrants. Plus clairement, ces derniers favorisent le positionnement du site sur les pages des résultats de recherche. Il s’agit du meilleur moyen de booster le référencement naturel d’un site.

Quoique les liens internes soient nécessaires, ils n’influencent pas directement le classement d’un site. Ils agissent plutôt sur la facilité de navigation. Ils optimisent la structuration des contenus afin de fournir une meilleure expérience aux utilisateurs. Aussi, les robots d’indexation peuvent plus aisément comprendre l’organisation des pages et de leurs relations.

Que ce soit pour un lien entrant ou interne, sa disposition tient un rôle très important dans la performance du site. Néanmoins, il est indispensable de ne placer qu’un seul lien par page afin d’éviter de dissoudre le contenu.

Sur un plan un peu plus technique, le maillage interne diminue le taux de rebond. Il encourage les lecteurs à découvrir plus d’informations sur le site. Ce n’est pas le cas avec le backlink. Ce dernier démontre la véracité des renseignements mentionnés dans l’article. C’est d’ailleurs une confirmation de crédibilité auprès des moteurs de recherche et de l’audience.